Cours du 13 novembre – accords des adjectifs

1e bac interprétation – traduction

Grammaire – partim « orthographe » (Mme Finné)

12 novembre 2008

 

5.3. Accords particuliers de certains adjectifs

 

           L’accord des adjectifs composés

 

·         Lorsque les deux éléments d’un adjectif composé sont des adjectifs, ils s’accordent en genre et en nombre.

Ex. : un enfant sourd-muet è des fillettes sourdes-muettes

 

Toutefois, mi-, demi-, semi- restent invariables dans les adjectifs composés (des paupières mi-closes).

 

·         Quand seul le deuxième élément est un adjectif, le premier élément reste invariable et l’adjectif s’accorde.

Ex. : l’avant-dernier jour è l’avant-dernière journée

      Un personnage haut-placé è des personnes haut-placées

      Un boxeur super-léger è des boxeurs super-légers

      Un garçon nouveau-né è une fille nouveau-née

 

Une rencontre sino-vietnamienne è sino ?

Les relations nippo-américaines è nippo ?

L’empire austro-hongrois è austro ?

 

·         Quand l’adjectif est un dérivé d’un nom composé, le premier élément reste généralement invariable.

Ex. : la cour grand-ducale ; les civilisations extrême-orientales ; les théories libre-échangistes.

L’adjectif « franc » ne prendra pas la marque du féminin, mais pourra par contre prendre celle du pluriel (au masculin).

Ex. : La population franc-comtoise è les paysans francs-comtois

Une association franc-maçonne è des journaux francs-maçons

 

           L’accord des adjectifs de couleur

 

·         Généralement les adjectifs de couleur s’accordent en genre et en nombre avec le nom auquel ils se rapportent.

Ex. : une mer bleue ; des persiennes noires.

 

·         Cependant quand l’adjectif est à l’origine un nom, il ne s’accorde pas.

Ex. : des chaussures orange ; des coussins marron.

Six adjectifs de couleur formés à partir de noms s’accordent pourtant avec le nom auquel ils se rapportent : écarlate, fauve, mauve, pourpre, rose, incarnat.

 

·         Si l’adjectif de couleur est un adjectif composé formé d’un adjectif de couleur précisé par un autre adjectif ou un nom, il est invariable.

Ex. : une chemise bleu ciel ; des chandails rouge vif.

 

           L’accord des adjectifs numéraux

 

·         L’adjectif numéral cardinal (qui indique un nombre) est presque toujours invariable.

Ex. : Les onze joueurs de l’équipe saluèrent le public.

Trois adjectifs numéraux sont cependant variables :

           un devient une au féminin mais ne prend pas la marque du pluriel.

Ex. : Les vingt et une voitures s’alignent pour le départ.

           vingt et cent prennent « s » s’ils sont multipliés par le nombre qui les précède et ne sont pas immédiatement suivis d’un autre adjectif numéral. 

Ex. : Il a quatre-vingts ans, elle en a quatre-vingt-trois.

       Quatre-cents candidats ; quatre-cent-huit candidats.

Millier, Million, milliard et billion ne sont pas des adjectifs numéraux cardinaux mais des noms. Ils prennent donc la marque du pluriel.

Ex. Il a gagné deux millions cinq cent mille euros.

 

·         L’adjectif numéral ordinal (qui indique le rang, l’ordre) s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Ex. : Les premiers résultats de l’enquête seront publiés demain.

 

Il est assez fréquent que le numéral cardinal soit employé pour indiquer l’ordre, le rang, au lieu du numéral ordinal.

Ex. : Louis quatorze, le quatre août, chapitre dix, en l’an trois cent quarante, à trois heures du matin,…

Dans ce cas :

           pour l’indication des années, on notera mil au lieu de mille quand le numéral n’est pas multiplié.

Ex. : En mil huit cent trente.

           cent et vingt ne prendront jamais de « s » quand ils termineront le numéral ordinal.

Ex. : La page quatre-vingt ; l’an huit cent.

 

Où mettre le trait d’union aux nombres ?

           en ancienne orthographe : on mettait le trait d’union uniquement entre les dizaines et les unités, sauf quand elles étaient unies par « et ».

Ex. Quatre millions cinquante-cinq mille trois cent vingt-huit

           en nouvelle orthographe : on met le trait d’union partout sauf devant et après millier, million, milliard, billion quand ceux-ci sont multipliés (car noms !).

Ex. Quatre millions cinquante-cinq-mille-trois-cent-vingt-huit.

 

Quand écrit-on les nombres en toutes lettres ?

Dans les textes non-techniques, il est d’usage d’écrire les nombres en toutes lettres, sauf : les dates (12 janvier 1987) ; les numéros des siècles et des chefs d’Etat (le 16e siècle, Louis XVI) ; les prix, les poids et les mesures (un billet de 100 euros, 10 kg de pommes de terre).

1e bac interprétation – traduction

Grammaire – partim « orthographe » (Mme Finné)

12 novembre 2008

 

           Les adjectifs employés adverbialement

 

Ceux-ci restent invariables.

Ex. : coûter cher, voir clair, voler bas, marcher droit, sentir bon, chanter faux, parler franc, viser juste,…

 

           Les adjectifs occasionnels

 

Ceux-ci sont souvent laissés invariables :

           adverbes employés adjectivement (des gens bien)

           noms ou syntagmes nominaux employés adjectivement (une voiture bon marché, des airs bonhomme, des fauteuils Empire,…)

Cas où l’adjectivation est maintenant complète : des fêtes monstres, des moissons géantes.

           éléments de composition comme extra, maxi, mini, super, ultra (des chaussures super, des dîners extra)

 

           Cas particuliers

 

           L’adjectif « grand » est invariable en genre dans certaines expressions anciennes, où il se trouve devant un nom féminin auquel il est joint par un trait d’union. On recommande généralement de le laisser également invariable en nombre, même si cet accord est autorisé.

Ex. : Une grand-mère è des grand(s)-mères

   Une grand-route è des grand(s)-routes

           « Feu » signifiant « défunt » varie s’il est entre un déterminant et un nom ; dans les autres cas, il est invariable.

Ex. : La feue reine ; feu les trois maris de madame…

           « fort » ne varie pas dans l’expression « se faire fort de »

Ex. : Ils se sont fait fort de l’éclairer.

           Les adjectifs « angora, baba, bath, bémol, chic, express, gaga, gnangnan, intestat, kaki, mastoc, open, pop, (édition) princeps, raplapla, rococo, rosat, snob, standard,(livre) sterling, sympa » sont généralement laissés invariables.

 

           L’adjectif verbal

 

Il ne faut pas confondre l’adjectif verbal (variable) avec le participe présent qui est une forme verbale invariable.

Ex. : Quelle surprenante victoire !

     La situation devient inquiétante .

     Je les trouve rassurants .

     Les films parlants ont eu un succès immédiat.

     Les secrétaires parlant l’anglais sont très demandées.

    

Certains adjectifs verbaux ont une orthographe différente des participes présents. Voici les principaux :

Participes présents          Adjectifs verbaux

adhérant                                        adhérent

afférant                            afférent

coïncidant                             coïncident

communiquant                        communicant

convainquant                        convaincant

convergeant                            convergent

déférant                            déférent

différant                              différent

équivalant                             équivalent

excellant                              excellent

fatiguant                              fatigant

naviguant                              navigant

négligeant                             négligent

précédant                              précédent

provoquant                             provocant

suffoquant                             suffocant

vaquant                             vacant

 

Exercices

 

1.              Ecrivez en toutes lettres les nombres contenus dans les phrases suivantes.

 

1.     Les 14000 personnes venues assister à ce concert se montrèrent enthousiastes.

2.     Les 5 gagnants se partageront le gros lot.

3.     Ici la vitesse est limitée à 80 km à l’heure.

4.     Les 24 heures du Mans attirent chaque année une foule de spectateurs.

5.     Ils ont fêté cette année leur 25e anniversaire de mariage.

6.     Elle habite au numéro 80 de la rue Saint-Gilles.

7.     Les 12 coups de minuit sonnèrent à l’horloge de l’église.

8.     L’exposition universelle de 1970 eut lieu à Osaka.

9.     Ils ont été passionnés par les Contes des 1001 Nuits.

10.                    Les 11 programmes nationaux de recherche viennent d’être lancés.

11.                    Sur les 12 centimètres d’un disque CD-ROM, l’équivalent de 250000 pages d’information pourront être stockées.

12.                     Dans l’émission « Les Jeudis littéraires », sur France Culture, Marc Roquevert a lu à l’antenne la page 200 de son roman.

13.                     Pour l’animation du mariage de Simone et Raymond, la société Diamant a proposé un rabais de 10 %.

14.                     Ce roman compte 600 pages.

15.                    Ecrivez en toutes lettres : 73, 4508, 11892, 787, 2853971.

1e bac interprétation – traduction

Grammaire – partim « orthographe » (Mme Finné)

12 novembre 2008

 

2. Complétez avec un adjectif verbal ou un participe présent formé à partir du verbe entre parenthèses.

 

1.     (Précéder) le cortège, les motards dégageaient la route.

2.     Le CIDJ organise des journées d’information sur les (différer) secteurs d’activité.

3.     Les deux jours (précéder), il était nerveux.

4.     Un accident (provoquer) la fermeture de l’autoroute s’est produit ce matin.

5.     Ses arguments ne sont pas (convaincre).

6.     Longtemps, les Japonais ont ignoré les Coréens, (estimer) qu’ils n’étaient pas des concurrents à la hauteur.

7.     Ses résultats sont (décevoir).

8.     Le personnel (naviguer) de cette compagnie est en grève.

9.     Elle avait acheté des produits (décaper) pour rénover ses vieux meubles.

10.                    Les voyageurs (changer) de ligne doivent emprunter le passage souterrain.

11.                     Le journaliste rappela les faits (marquer) de ces dix dernières années.

12.                     Les hypocrites (régner), la vérité se cache.

13.                     Des rosiers (grimper) s’attachaient à d’autres rosiers ainsi que des lierres (dévorer). (Zola)

14.                     Le vieux vagabond nettoie ses chaussures en les (placer) sous la fontaine. (Duhamel)

15.                     Il a fait l’expérience des vases (communiquer).

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :