Module 1. Grammaire. Séance du 25 septembre 2008

Traduction-Interprétation

Cours de grammaire

Module 1

 

 

Le groupe verbal (pp. 215 et ss GMF)

 

 

 

  1. La syntaxe du groupe verbal

 

1.1.    Les structures du groupe verbal

 

P-> GN + GV

 

Structure du GV : [verbe (noyau) + complément(s)]

 

Jean boit seulement de la bière.

 

NB :

          notion de GV absente des grammaires traditionnelles ;

          Pour Tesnière (modèle valenciel), V (pivot de la phrase) > GV. 

 

Justification de ce regroupement [verbe + complément(s)][cf. notion de syntagme (p. 110 et ss), « séquence de mots formant une unité syntaxique »]?

è    test de substitution (V : 2.2.1) : 1 seul élément remplace la suite [verbe + complément] :

Jean boit.

è    test de l’interrogation partielle (VI : 5.5 et XI : 2.3) : seule une proforme verbale remplace le GV

Que fait Jean ?

è    test de dislocation (XI ; 6.1) : seule une proforme verbale remplace le GV : 

Boire seulement de la bière, Jean le fait tous les jours.

è    test d’extraction (XI : 6.2) : seule une proforme verbale remplace le GV : 

Ce que Jean fait, c’est boire seulement de la bière.

è    test avec le ne….que (XI : 5.2.6)

è    test d’effacement et d’addition (V : 2.2.1) : le GV ne peut être effacé pour que la phrase reste grammaticale : *Jean boit seulement de la bière. 

è     test de déplacement (V : 2.2.1)

 

1.2.    Le verbe et ses compléments

 

Les constituants du GV : 

1°) L’adverbe modificateur direct : Jean marche lentement.

2°) Les compléments du verbe  (= les attributs du V être ou V équivalent) :

GN, pronoms, propositions, adjectif, groupe prépositionnel, adverbe.

 

Critères pour identifier le complément du V :

1°) syntaxique : fait partie du GV (>< complément circonstanciel) ; 

2°) sémantique : apporte toujours un complément d’information appelé par le sens du V.

NB : l’expression de cette information, selon les cas, est facultative ou indispensable à la bonne formation de la phrase.

Ex. :    Je vais à Paris cet après-midi.

            Il est parvenu au sommet en quatre jours.

 

 

 

 

Différentes constructions verbales possibles :

          sans complément  -> construction INT

          avec 1 complément construit directement ->construction TR DIR

          avec 1 complément construit indirectement  ->construction TR IND

          avec 2 compléments ->construction TR ADC

          construction pronominale

 

1.3.    Les constructions des verbes

 

1.3.1. Constructions transitives, intransitives et attributives

1.3.2. Les emplois absolus des verbes transitifs directs et indirects

 

 [voir tableau des constructions du V dans la phrase de base – VII, 1.3. p. 219]

 

Exercice : Comme le verbe jouer, le verbe rêver a de multiples emplois, qui génèrent un sens différent. Pouvez-vous indiquer le sens des verbes suivants en fonction de leurs diverses constructions syntaxiques ? Indiquez si ces verbes peuvent s’employer « absolument » et quels changements de sens cet emploi absolu implique. 

 

1.   rêver 

2.   affirmer

3.   assurer

  1. douter
  2. vanter
  3. rendre compte
  4. montrer
  5. refuser

 

1.3.1. L’objet interne

 

       1.4. Les différents types de compléments

 

1.4.1. Verbes intransitifs et emplois intransitifs

 

Exercice : Pour chaque énoncé ci-dessous, indiquez s’il s’agit d’un verbe intransitif ou transitif, d’un verbe (transitif) en emploi intransitif ou d’un verbe (intransitif) en emploi transitif.

 

  1. Il ronfle toujours.
  2. Je ne sais pas.
  3. Il vit sa vie.
  4. Il niera peut-être.
  5. Elle bluffe probablement. 
  6. Il ne respecte rien.
  7. Il ne vit plus.
  8. Il boit comme un trou.
  9. Ils ont promis. 
  10. Ils se sont engagés
  11. Elles se sont succédé.
  12. Je suis tombée.
  13. Je crois.
  14. Ça goûte ?
  15. Il a volé.
  16. Le gradé aboya un ordre.
  17. Elle ne conduit plus.
  18. Elle a tout pris.
  19. Je pars.
  20. Il part pour Paris.
  21. Il vit. 
  22. Cet article coûte trop cher.
  23. Je vous dérange ?
  24. Vous appelez ?
  25. Son rôti sent le brûlé.
  26. Ça coûte !
  27. Elle vote ce matin.
  28. Il nous toussa un discret avertissement : – Tu es né au Kelsaltan ? » croassé-je (San Antonio).
  29. Demain, elle pleurera.
  30. Il pleut des cordes. 
  31. Il court du matin au soir.

 

 

 

1.4.2. Le complément d’objet direct (c.o.d.)

1.4.3. Le complément d’objet indirect (c.o.i.)

 

[critères pour identifier le c.o.d. : VII, 222 ; critères pour identifier le c.o.i. : VII, 223]

Exercice : Distinguez les c.o.d. des c.o.i. en recourant à la pronominalisation. Identifiez les compléments circonstanciels.

 

  1. Je souscris pleinement à ta proposition.
  2. Il se sert de ce logiciel pour les traductions en chinois.
  3. Je parlerai de cette histoire aux membres du Conseil.
  4. En prenant sa décision, il a pensé à ses enfants.
  5. Il va de temps en temps à l’école en vélo.
  6. Le récital terminé, il s’est tourné vers le public.
  7. On profitera de l’appartement pour un week-end.
  8. Il profite de son amie et de ses parents.
  9. Elle s’occupe de ses beaux-parents chaque fois qu’elle rentre des Etats-Unis.
  10. Elle descend en Italie une fois par mois.
  11. Elle part souvent en vacances.
  12. Pour ne pas oublier, il écrit sur sa main.
  13. Elle court 10 km tous les dimanches.
  14. Il parle tout le temps de sa copine.
  15. Il s’occupe aussi des enfants de son ex-femme.
  16. Là-bas, elle s’occupe d’enfants des rues.
  17. Il se rend à Paris tous les quinze jours.
  18. Lui et sa femme reviennent de Marseille.
  19. Je ne comprends rien à ces remarques.
  20. Elle fréquente de drôles de loustics.
  21. Adressez-vous au directeur !
  22. Il a renoncé à une bonne partie de son discours.
  23. Il a détourné l’attention de son rival. 

 

Exercice : Les phrases suivantes sont ambiguës. Repérez cette ambiguïté en jouant sur les fonctions complément du verbe et complément de phrase.

 

1.       Ils ont détourné l’avion du Mali.

2.       Je l’ai vue tomber du bateau.

3.       On l’a appelé au bureau.

4.       Les militaires se sont rendus en Argentine.

5.       Il a informé son supérieur à Paris.

6.       On lui a conseillé de retourner en Afrique.

7.       Il a appris le coup d’état à la radio.

8.       La Direction Générale voudrait déménager les bureaux en province.

9.       Il a fait le bilan de sa vie à Santiago.

 

 

       1.5. Les constructions attributives

 

L’attribut du sujet (a.s.) indique toujours une caractéristique (« une manière d’être », selon la grammaire traditionnelle).

 

Verbes attributs : [voir Le bon usage]

1°) être, verbe copule par excellence.

2°) verbes qui ajoutent à la notion d’état une nuance, un aspect :

          Entrée dans un état : devenir, redevenir, se faire, tomber (malade), passer (maître…), etc.

          Continuité : rester, demeurer, passer (inaperçu), etc.

          Apparence : sembler, paraître, avoir l’air, faire, s’annoncer, etc.

          Réputation : passer pour, etc.

          Prise de conscience : apparaître (comme), se montrer, s’avérer, s’affirmer (comme), se révéler, s’attester, se trouver, etc.

 

 

Exercice : Identifiez les attributs du sujet (a.s.), les attributs du c.o.d. (a.c.o.) et les compléments du verbe (c.o.d. et c.o.i.) dans les phrases suivantes. 

Dites si

1°) on peut déplacer ces S.N. ou S.Prép. ;

2°) on peut les supprimer ;

3°) on peut les pronominaliser ;

4°) on peut les commuter avec un adjectif ;

5°) on peut mettre ces phrases au passif.

 

  1. Elle apparaissait comme l’employée idéale.
  2. Le président a déclaré la séance ouverte
  3. Elle a trouvé sa lettre étrange.
  4. Il a vu les volets fermés et ne s’est pas arrêté.
  5. Jean passait pour fou.
  6. On l’a nommé président.
  7. Il est tombé malade.
  8. Ils l’ont regardé comme un héros.
  9. Ses amis lui prêtaient de nombreuses aventures.
  10. On l’a vu devenir prétentieux.
  11. On le considérait tous comme un traducteur exceptionnel.
  12. On le croyait tous innocent.
  13. Il s’est révélé à l’université un élève brillant et doué.
  14. Les jumeaux sont restés célibataires.
  15. Il est de bonne humeur ce matin.
  16. Désolée, je suis en retard.
  17. L’affaire paraissait conclue.
  18. Je la voyais brillante ; elle était seulement intelligente.
  19. Elle voyait les bureaux saccagés et elle pleurait des larmes de crocodile.

 

 

 Exercice : Les phrases suivantes sont ambiguës (cf. fonction attribuée à certains syntagmes). Indiquez ces différents sens et les façons de lever l’ambiguïté. 

 

  1. Il m’a rendu le livre tout déchiré.
  2. Elle a trouvé son chien plein de puces.
  3. Ses parents eurent vite jugé le fiancé écervelé.
  4. Elle a coupé ses mèches rouges. / Elle a coupé sa frange court.  
  5. Elle a trouvé ce garçon charmant à la soirée.
  6. Il l’a adoptée trop jeune.

 

 

  1. Le verbe

 

2.1.    La catégorie du verbe

 

Exercice : Entourez les bonnes formes conjuguées du futur de l’indicatif, dans la série ci-dessous. 

  1. Tu conclueras (conclure)
  2. J’enverrai (envoyer)
  3. Ils valeront (valoir)
  4. Je prévoierai (prévoir)
  5. Je verai (voir)
  6. Ils cloront (clore)

 

Exercice : Conjuguez les verbes aux mode et temps indiqués.

 

  1. Nous nous (ennuyer, imparfait de l’indicatif) :
  2. Nous nous (ennuyer, présent de l’indicatif) :
  3. Nous nous (ennuyer, passé simple de l’indicatif) :
  4. Vous (étudier, présent de l’indicatif) :
  5. Vous (étudier, imparfait de l’indicatif) :
  6. Vous (étudier, présent du subjonctif) :
  7. Nous (conclure, imparfait de l’indicatif) :
  8. Vous (dire, imparfait de l’indicatif) :
  9. (savoir, présent de l’impératif, 2e pers. sg.) :
  10. (savoir, présent de l’impératif, 2e pers. pl.) :
  11. (prendre, présent de l’impératif, 2e pers. sg) :
  12. (avoir, présent de l’impératif, 1re pers. pl.) :
  13. (manger, présent de l’impératif, 2e pers. sg.) :
  14. Vous (parler, présent du subjonctif) :
  15. Nous (courir, présent du subjonctif) :
  16. Vous (fournir, présent du subjonctif) :
  17. Vous (rendre, présent du subjonctif) :
  18. Je (conduire, présent du subjonctif) :
  19. Je (courir, futur de l’indicatif) :
  20. Je (faire, imparfait de l’indicatif) :
  21. Tu (faire, passé simple de l’indicatif) :
  22. Nous (nettoyer, présent du subjonctif) :
  23. Vous (apercevoir, présent du subjonctif) :
  24. Je (jeter, présent du subjonctif) :
  25. Ils (jeter, présent du subjonctif) :
  26. (vouloir, présent de l’impératif, 2e pers. sg) :
  27. Tu (cueillir, futur de l’indicatif) :
  28. Il (vendre, passé simple de l’indicatif) :
  29. Nous (vêtir, passé simple de l’indicatif) :
  30. (clore, participe passé) :
  31. Je (permettre, présent de l’indicatif) :
  32. (dissoudre, participe passé) :
  33. Vous (contredire, présent de l’indicatif) :
  34. Il (croire, présent du subjonctif) :
  35. Il se (taire, indicatif présent) :
  36. Il (paraître, indicatif futur) :
  37. Il (croître, indicatif futur) :
  38. Il (croître, indicatif présent) :

 

 

Analyse : Alain Robbe-Grillet, Préface à une vie d’écrivain. Paris, Seuil, 2005, pp. 9-13]

Relevez les occurrences des fonctions 1) sujet, 2) attribut du sujet (a.s.), 3) attribut du complément d’objet (a.c.o.).

 

En résumé…

Le mode exprime la manière dont le locuteur conçoit l’action.

Le temps exprime le moment (passé – présent – futur) où se déroule l’action.

L’aspect situe l’action dans son déroulement.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :